ahmed bencherif écrivain et poète

Bienvenue sur le blog de ahmed bencherif blog de culture et Littérature

30
jan 2017
seul, seul avec moi-même; ahmed bencherif
Posté dans Poésie par bencherif à 5:32 | Pas de réponses »

Seul ! Seul avec moi-même, je suis devenu, en ces instants vides de sens et d’inspiration, une ombre imperceptible dans la nuit noire et froide. Mon esprit a perdu la notion des couleurs même celles qui symbolisent le bonheur, l’amour, la joie, la tristesse. Mon cœur semble dormir comme dans un coma. il ne bat ni trop  vite, ni trop peu. Rien ne semble l’emballer, l’enthousiasmer, le distraire, l’attrister. Une grave indifférence s’en est emparée depuis ton absence, cruauté pour moi, loisir pour toi. Comme c’est dur d’aimer, comme c’est dur d’aimer à la folie. Dès que l’être cher nous manque, c’est le néant qui règne sur nous-mêmes. C’est le néant où ma vie semble bien suspendue dans le temps, mon esprit figé dans ses connaissances, mon cœur attaché à la dernière image que l’être cher a laissée avant d’aller dans un voyage de loisir, ma raison semble entrer dans une phase de neutralisation toujours suspendue à ses mots d’au revoir.

Seul ! Seul avec moi-même, le jour et la nuit se mesurent pour moi en distances que ne puisse traverser en un jour et une nuit le plus rapide des vaisseaux spatiaux, mais en millénaires. Qui peut vivre des millénaires, subir leur poids stressant, parcourir leur longueur géométrique, percevoir leur lumière et leur obscurité, revisiter leurs souvenirs ? N’est-ce pas trop demander à mon cœur qui ne peut  vivre sans toi l’espace de secondes ?

Si au moins, messager était venu, ma peine serait moindre et j’aurais vu ce lien d’attachement me reliant à mon unique port d’attache qui est ton propre être, représenté par ton esprit lumineux et ton corps épanoui.

Tout cet état d’âme, qui m’affaisse de son poids énorme, explique bien mon apathie. Je mue fatalement en fantôme qui ne ressent point ces beaux sentiments liés à l’amour, qui sont la jalousie, parfois le doute ou la suspicion. Car des moyens modernes, un quelconque message situé à l’autre b out du monde puisse apporter ou la joie ou la tristesse. Mais toi, tu ne fais pas actionner tous ces moyens modernes pour me rassurer, me tranquilliser. Comprends bien alors pourquoi, je me permets de parler de doute ou de suspicion, Quoiqu’au fond de moi-même, ils  n’existent peut-être pas.

 

 

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

castelnaulatourpointdevue ... |
plaisir2lire |
Agatha Christie, sa vie, so... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | HAZA LANITRA
| beauty $pot
| coursparticuliersdefrancais