ahmed bencherif écrivain et poète

Bienvenue sur le blog de ahmed bencherif blog de culture et Littérature

  • Accueil
  • > Isabelle Eberhardt, Lavée d’une allégation
Isabelle Eberhardt, Lavée d’une allégation

                                 Isabelle Eberhardt,

                                    Lavée d’une allégation fixe

                                             

 

                                   

                             Isabelle Eberhardt,

                            Extrait de l’article de Abdelmajid Aboura, 

                               Paru au quotidien d’Oran 

  

 

            A vingt ans (1897), elle est l »auteur d’un article publié à la nouvelle revue moderne intitulé « vision du maghreb » où elle dénonçait le massacre d’un village des OulaD Nail par les troupes légionnaires et tirailleurs. Cette manifestation échappe à la vigilance des critiques.                     En septembre 1903, Victor Barrucand lui (Isabelle) offre de ^partir en qualité de reporter dans le Sud-oranais pour le compte du journal AKHABR, à la suite des évènements sur les razzias de Sfissifa, le siège de Taghit et l’affaire d’El –moungar (insurrection de Cheikh Bouama). 

 

            A Ain Sefra, siège du territoire militaire du Sud-oranais, sous le pseudonyme de Si Mahmoud, elle (Isabelle) remplit avec conscience son rôle d’envoyé spécial t interviewa les blessés d’Elmoungar, en donnant quelques détails sur les circonstances de la bataille.

         Elle s’attarde surtout à expliquer l’état d’esprit des troupes. La thèse officielle qu’elle donne c’était Bled-El-Baroud, le pays de la poudre. Ces attaques n’étaient que le moyen de s’opposer ou de se défendre contre la main mise coloniale.

          Elle fait la connaissance du général Lyautey qui lui demande de collaborer ; mais elle refuse ; elle est traitée de réfractaire. Ce qualificatif est rappelée dans tous les discours officiels relatifs à la région, comme celui du gouverneur général d’Algérie Roger Léonnard, le 28 novembre 1953, lors de l’inauguration du monument du maréchal Lyautey à Colomb Béchar. Même, le lauréat du grand prix littéraire de l’Algérie-année 1925, Gabriel Audislo, la traite d’espionne ou d’insurgé, (comprendre espionne contre
la France) dans le livre d’histoire «  visages de l’Algérie » DE FIN JANVIER à FIN MARS 1904 : voyage au Sud-oranais avec Victor Barrucand et détour à Oujda ‘Maroc)

         Début 1904, elle prit contact avec le mouvement anarchiste pour venir enquêter sur les exactions de l’armée coloniale sur la population civile suite aux défaites infligées par cheikh Bouamama aux colonnes du général Lyautey aux batailles de Sidi BElhouari, D’Elguetaf et de Mekitla.

       De septembre à octobre, séjour à Ain Sefra.         

        De retour de Beni-ounif, elle est atteinte de la maladie palustre (paludisme) qui était répandue dans la région. Elle est terrassée par la douleur et la fièvre, elle rejoint Ain-sefra où elle est hospitalisée durant quinze jours.

       Slimane Elhenni dans une maisonnette qu’elle avait louée dans le quartier riverain de l’oued. Le rendez-vous se termine tragiquement ? Crue subite de l’oued, Isabelle est enfouie dans les décombres de sa maison. Slimane parvient à s’enfuir. Le corps d’Isabelle est retrouvé deux jours plus tard. Près de son corps, son,t retrouvés des manuscrits plus ou moins endommagés qui par la suite sont confiés à Victor Barrucand.

    Isabelle, dite si Mahmoud, est enterrée au cimetière de sidi Bougemaa.         

 

«Elle était ce qui m’attire le plus au monde : une réfractaire. Trouver quelqu’un qui est vraiment soi, qui est hors de tout préjugé, de toute inféodation, de tout cliché et qui passe à travers la vie, aussi libérée de tout que l’oiseau dans l’espace ; quel régal. Je l’aimais pour ce qu’elle était et pour ce qu’elle n’était pas. J’aimais ce prodigieux tempérament d’artiste, et aussi tout ce qui en elle faisait tressauter les notaires, les caporaux, les mandarins de tout poils. » Le général Lyautey 

www.saphirnews.com/Isabelle-Eberhardt,-sa-voie-et-sa-foi-en-l-Islam_a3226.html –

 

www.lyautey.mosaiqueinformatique.fr/content/view/27/43/1/5/ –

Lyautey à ain sefra

 

 

cuaab33.blogvie.com/ -

lyautey et bouamama

 

 

 


18 réponses:

1 2
  1. bonsoir cher ami Rochd, je suis au regrette de te dire que la journée culturelle sur feu Ahmed Chami a été boycotté par sa famille pour une futilité; elle a exigé que nous invitions des personnalités qui avaient peu ou prou connu A. Chami et daigné ses vrais compagnons d’Ain-Sefra; mon sponsor a très mal pris leur attitude et a donc annulé la journée. De plus la famille A. Chami exigeait aussi que nous le placions en tant que héros, alors qu’il était un être tout à fait ordinaire; point barre; j’ai été vraiment déçu. Ainsi trois mois de mon travail sont partis en fumée. je regrette aussi de te dire que cette famille a fait une grave faute impardonnable en boycottant cette journée commémorative; pour moi je considère que cela est une trahison à sa mémoire; donc pour moi ce dossier est clos définitivement; je te prie donc de ne plus m’envoyer des textes sur A. Chami;

  2. bencherif écrit:

    bonsoir cher ami Rochd, je suis au regrette de te dire que la journée culturelle sur feu Ahmed Chami a été boycotté par sa famille pour une futilité; elle a exigé que nous invitions des personnalités qui avaient peu ou prou connu A. Chami et daigné ses vrais compagnons d’Ain-Sefra; mon sponsor a très mal pris leur attitude et a donc annulé la journée. De plus la famille A. Chami exigeait aussi que nous le placions en tant que héros, alors qu’il était un être tout à fait ordinaire; point barre; j’ai été vraiment déçu. Ainsi trois mois de mon travail sont partis en fumée. je regrette aussi de te dire que cette famille a fait une grave faute impardonnable en boycottant cette journée commémorative; pour moi je considère que cela est une trahison à sa mémoire; donc pour moi ce dossier est clos définitivement; je te prie donc de ne plus m’envoyer des textes sur A. Chami; restons sur ce fil d’Isabelle qui a besoin de tous nos efforts pour sa réhabilitation amicalement

  3. rochd mohamed écrit:

    Cher Ahmed
    Je n’arrive pas à te contacter. Amitiés
    rochd

  4. rochd mohamed écrit:

    Cher Ahmed,
    Je cherche à te communiquer 4 poésies de Chami. Mais cela ne passe pas. Envoie une adresse email ou un n° de fax. Tél OO 33 9 51 55 08 71 Amitiés Rochd

  5. Cher Ahmed, je viens seulement de prendre connaissance de ta réponse. Je pense être en Algérie vers le 11 janvier prochain. Je vais aussi t’envoyer les articles de l’intéressé au Jeune Algérien à mon retour à Montauban car je suis encore à Paris pour une semaine. Mille excuses de n’avoir pas consulté ta réponse avant.Mais ce sera trop trad pour t’en servir le 1er. Je vais essayer de me procurer les articles à le BNF. A bientôt mes amitiés toutes eberhardtiennes Mohamed.
    P.S. J’ai achevé l’édition de Sud-Oranais pour l’ENAG mais j’attends que Publisud sorte le sien pour faire paraître celui de l’ENAG

  6. bencherif écrit:

    bonjour cher ami,
    En ce qui concerne la commémoration d’Isabelle Eberhardt, l’association en charge de cette journée vous fait dire que si vous ne pouvez pas y assister, vous pouvez nous envoyer un texte que je lirai pour vous ou quelqu’un des fans le lira; pour la commémoration de Ahmed Chamij’ai eu l’accord des autorités de wilaya; donc on fera cette soirée culturelle avec conférence axée sur sa biographie et son oeuvre, le 1 décembre 2011, anniversaire de son décès; ; voilà si vous avez une copie de son ouvrage, vous serez très loué si vbous me l’envoyez pour faire la conférence ; merci

  7. bencherif écrit:

    bonjour cher ami Rochd, c’est toujours un plaisir de vous lire. Je t’ adresse d’abord tous mes bons voeux de la fête de rupture du Ramdhan,puis mes souhaits pour un succès littéraire certain et bien entendu bonne santé à ta famille et toi-même. oui il est bien dommage que nous ne soyons pas rencontrés au mois de mai à ton retour de Béchar, car j’avais programmé une déjeuner littéraire avec quelques amis qui vous admirent et vous estiment. Pour votre pensée à notre regretté Chami Ahmed, écrivain et poète, sache que je souscris pleinement et je fais des contacts pour organiser une journée d’études au mois de janvier à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition. Donc on restera en contact et je te dirais l’état des choses pour ce noble projet. autre chose l’association Safia Kettou, organise une journée d’études le 21 octobre prochain pour commémorer notre regrettée fille Isabelle Eberhardt. voilà à notre prochain commentaire; amicalement

  8. kempf rochd écrit:

    cher ami, dis à chami que j’ai photocopié le fameux poème de chami ahmed à Isabelle eberhardt des carnets poétiques nord-africains et un autre poème paru en décembre 55- à montauban, ai aussi les contributions de son oncle au jeune algérien- peut-être pourrions-nous organiser une soirée consacrée à son oncle ? par exemple pour le 10° anniversaire de sa disparition. J’ai achevé une édition critique de sud-oranais pour l’ENAG car l’éditeur français ne veut pas d’une coédition.Passerai à méchéria au cours de janvier prochain- n’ai pas pu venir vous voir au retour en mai car ai dû rentrer précipitamment pour ennui de santé dans la famille- bien amicalement Mohamed Rochd

  9. bencherif écrit:

    oui, chami, le combat sera long; mais on reste engagé

  10. bencherif écrit:

    Les visiteurs peuvent lire la critique de Kemph Rochd sur le lien suivant:
    http://ronsard.e-monsite.com/forum.html

1 2

Laisser un commentaire

castelnaulatourpointdevue ... |
plaisir2lire |
Agatha Christie, sa vie, so... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | HAZA LANITRA
| beauty $pot
| coursparticuliersdefrancais